Titre de la proposition : Pour une mobilité plus cohérente, plus responsable et accessible.

Motion déposée par :

la section locale de Liège

Niveau de pouvoir :
Fédéral, Région , FWB
Catégorie :
Mobilité

État des lieux :

1- La Wallonie dispose actuellement d’un réseau de pistes cyclables moins fourni que le réseau flamand ;
2- L’aménagement cyclable urbain est toujours insuffisant, n’assurant pas la sécurité des utilisateurs ;
3- Le réseau de TEC disponible en Wallonie est trop fragmenté ;
4- Il existe une demande afin d’améliorer la mobilité douce ;
5- De nouveaux modes de transport font leur apparition en ville ;
6- L’offre est donc insuffisante et trop chère ;
7- Le climat se réchauffe et ce réchauffement est dû aux activités humaines ;
8- La mobilité douce est moins polluante.

Motivation de la proposition :

1- Le MR a son rôle à jouer dans la mise en place de ces propositions, notamment grâce à sa participation dans les gouvernements régionaux, fédéraux et dans certaines grandes villes ;
2- Les Jeunes MR peuvent influencer les politiques mises en œuvre par le parti ;
3- Le réchauffement climatique est un des grands enjeux de notre époque, les Jeunes MR doivent avoir une position forte et claire ;
4- Notre vision de la mobilité doit changer afin de répondre aux problématiques actuelles et offrir un meilleur mode de vie.

Proposition concrète :

 Améliorer les aménagements dans les grandes villes, par la création de pistes cyclables afin d’améliorer la sécurité des cyclistes.
• Inclure un canevas mobilité dans les cahiers de charge pour les appels d’offres lors des travaux publics, obligeant la création de pistes cyclables par exemple.
• Améliorer l’intermodalité au sein des villes, notamment en construisant des parkings de délestage aux abords des villes afin de pouvoir délaisser la voiture pour se rendre au centre-ville.
• Améliorer la flotte des bus, par exemple avec l’achat de bus hybrides voire électriques en plus grande quantité.
• Augmenter la fréquence des bus et le nombre de lignes en milieu rural.
• Proposer une offre de transports en commun de nuit au sein des villes.
• Améliorer la coopération entre les diverses compagnies de transports en commun en Belgique, en offrant par exemple des abonnements intercompagnies abordables.
• Interdire l’accès des hyper-centres aux voitures, afin d’améliorer la sécurité, la qualité de l’air et de redynamiser les centres-villes.
• Compléter le réseau Ravel, qui reste toujours très fragmentaire.
• Améliorer les connexions entre la Wallonie et la Flandre par vélo, en améliorant le réseau Ravel.
• Inciter à une plus grande offre de transports en commun à des prix plus abordables, le bus n’est pas toujours l’option de préférence, financièrement et fiscalement, pour les particuliers et les entreprises.
• Diminuer le prix des abonnements de train.
• Diminuer le prix des trains internationaux en travaillant avec l’Union Européenne.
• Combler les vides juridiques du Code de la route pour les nouveaux moyens de transports urbains (trottinettes électriques, …), par exemple sur le port du casque, sur les lieux où il est autorisé de rouler ou sur le nombre de personnes par engin.
• Sensibiliser les usagers des nouveaux moyens de transport urbain aux clauses pertinentes du Code de la route.
• Tolérance zéro pour les récidivistes en matière d’alcool au volant.

1

Amendement déposé par :

Fernand Souply-Pierard

Proposition :

Modification

partie de la motion à amender :

Interdire l’accès des hyper-centres aux voitures, afin d’améliorer la sécurité, la qualité de l’air et de redynamiser les centres-villes.

Proposition de modification

Limiter l’accès des hyper-centres aux voitures, afin d’améliorer la sécurité, la qualité de l’air et de redynamiser les centres-villes.